Jumanji : Bienvenue dans la Jungle

Il y a des films qui ont marqué notre enfance. Jumanji en fait bien évidemment parti. Alors lorsque l’on a appris qu’une suite aurait lieu, on a trépigné d’impatience. 

Sorti en décembre dernier dans nos salles obscures, Jumanji : bienvenue dans la jungle sortira le 25 Avril prochain en BluRay et Dvd chez Sony Pictures. Le film a été réalisé par Jake Kasdan, scénariste de Star Wars : épisode V, Star War : épisode VI – Le Retour du Jedi ou Indiana Jones et les Aventuriers de l’arche perdue. Bref, un joli CV à bien des égards. Coté casting, on retrouve Dwayne Johnson alias The Rock, vu dans San Andreas, Voyage au centre de la Terre ou Baywatch. Font aussi partie de la joyeuse bande, Jack Black, Kevin Hart et Karen Gillan.

Jumanji 2.0

Histoire de mettre la formule aux gouts du jour, pas de jeu de plateau cette fois-ci en guise d’intro mais une vieille console de jeu. Et cette fois, ce sont 4 lycéens qui sont coincés en retenue qui vont se retrouver piégés dans l’univers de Jumanji. La subtilité : ils sont piégés dans leur propre avatar du jeu. Oui, on vous a dis, le ton est donné dès le début : remettre le concept original dans un univers d’aujourd’hui. Alors forcément, on aime ou pas l’idée … Question de gout … A trop vouloir dépoussiérer, parfois on perd l’essence même de ce qui a fait la richesse d’un titre autrefois, mais ça, on y reviendra. Pour pouvoir revenir dans le vrai monde, il va leur falloir réussir tout un tas d’épreuves, sinon ils resteront prisonniers à jamais de Jumanji.

Jumanji : bienvenue dans la jungle

Dès que le film commence, on s’interroge. Où est la magie de Jumanji ? Alors oui bien sur, exit Robin Williams, qui avait fait pour beaucoup dans le succès du premier opus. Cette version 2.0 colle au concept de base, mais on perd en magie. Déjà commençons par le sujet qui fâche : les personnages. On se retrouve avec une brochette d’ados superficiels et très, trop basés sur des clichés : un geek, une pompom girl, un sportif musclé sans trop de neurones et une pimbêche énervante à souhait. Dur à avaler ! On avait tellement adoré les deux gamins dans le film de base que là forcément ça pique un peu ! Bon après, les 4 ados se retrouvent dans la peau de leur avatar : le geek devient Dwayne Johnson, l’intello de service une aventurière (Karen Gillan), le sportif un petit porteur de sac (Kevin Hart) et la bimbo, un gros cartographe (Jack Black). Cela reste tout de même très cliché mais bon pourquoi pas …

Nostalgie …

Autre nouveauté, le principe de vies, comme dans les jeux vidéos. Chaque joueur/avatar possède 3 vies et attention donc de ne pas faire Game Over. Sinon, vous l’aurez compris, le joueur meurt. Chaque avatar possède ses compétences qui vont pouvoir aider le groupe à s’en sortir. Par exemple, le personnage de Kevin Hart a le pouvoir de servir de sac autrement dit d’inventaires. L’idée est plutôt bien pensée ! Tout le long du film, la fine équipe va donc devoir résoudre des énigmes, échapper à des pièges pour atteindre le niveau final et sortir du jeu.

Jumanji : bienvenue dans la jungle

Après 119 minutes de film, on a passé un bon moment, fait de franches rigolades avant tout. Par contre, on a pas retrouvé la fibre et la magie du premier film. On ne blâmera en rien le casting, qui au final est assez bon, mais simplement que le scénario a voulu tellement modernisé le concept, si bien qu’il a fini par trop s’en éloigner … Dommage. Un bon moment à passer en famille si vous aimez les films d’aventure dans une ambiance assez fun !