Après un accès anticipé du jeu sur PC il y a de cela maintenant plus d’un an, Conan Exiles débarque enfin sur console de salon et PC dans sa version finale prêt à faire pâlir de frayeur les autres concurrents du même genre. Fortement inspiré de Ark, Conan Exiles compte bien tirer son épingle du jeu en proposant un univers vaste et riche où la barbarie est présente à chacun de vos pas.

 

Conan Exiles héritier de Conan le Barbare. 

Pas de grand scénario dans Conan Exiles, c’est au joueur d’écrire sa propre histoire, en créant un avatar qui vous correspond, homme ou femme à vous de choisir. Vous vous réveillez dans le désert, crucifié, prêt à vous faire dévorer par des carnassiers, qui eux attendent votre dernier souffle avec impatience. Une silhouette au loin apparait, Conan le Cimmérien vous libère de votre prison en forme de croix et vous laisse vous débrouiller en vous précisant que vous le reverrai un jour. Apres cela, et bien il faudra récolter les éléments autour de vous (bois, pierre, feuillages, eau, insectes, graines) pour survivre, bâtir sa tribu et conquérir l’âge hyborien.

Un gameplay qui fonctionne !

On a tout à craindre quand un jeu de ce genre débarque sur nos consoles de salon, une maniabilité clavier et souris remplacée par une manette peut parfois effrayer les joueurs. Conan Exiles arrive à tirer parti de la manette en offrant une maniabilité simple à prendre en main et intuitive. Chaque touche à sa fonctionnalité expliquée à l’écran, cela efface certaines craintes d’oublier à quoi pourrai servir tel ou tel bouton. Votre avatar réagit bien que ce soit en vue 3ème personne fortement mis en avant pour la version console, et la vue 1ère personne (à la Skyrim).

Du coté des combats pouvant paraitre un peu brouillon au début, ils ressemblent beaucoup à du Dark Souls avec un système de verrouillage de l’ennemi, d’esquive, de parade et de coup léger ou lourd. La présence de combos différents à chaque arme n’est vraiment pas une chose à négliger et rajoute du plaisir de jeu.

Les menus de Conan Exiles sont bien fournis, la navigation entre les différents onglets peuvent paraitre un peu long, voir trop remplis. Cela vous demandera pas mal de temps de jeu pour être plus à l’aise dans la navigation, mais une fois cela bien géré, le plaisir est présent. Gérer vos ressources, apprendre de nouvelles connaissances, augmenter vos stats à chaque level up, plus rien n’aura de secret après ce temps d’adaptation.

 

Un univers quasi illimité … 

La carte de Conan Exiles est composée de différents biomes et leurs grandeurs est loin d’être décevante. Votre périple débute dans un désert où la mort règne en maitre avec une mélodie sur fonds de tambours de guerre, nous donnant une ambiance pesante. Votre visage s’illuminera au vue du biome oasis, avec de l’eau pour vous hydrater, des palmiers, de la faune pas très amicale et des talus au loin. A partir de là, libre à vous de vous aventurer plus loin dans les différents endroits que propose le jeu, jungle, volcanique et même enneigée. Bref, vous serez enchanté par les décors de Conan Exiles, qui sont vraiment variés et c’est un véritable plaisir que de les parcourir.

Ce qui est très plaisant dans cet univers, c’est la possibilité de grimper sur tout ce qui vous entoure : arbres, montagnes et autres. Une tonne de matières et ressources qui croiseront votre chemin, car oui dans Conan Exiles, il est difficile de trouver un objet qui ne puisse pas vous servir dans votre survie. Tout est utile ou presque, à vous d’ouvrir l’oeil et d’être futé !

Croiser le fer fait partie bien sur du jeu, et lors de vos ballades, vous ne serez pas à l’abri de croiser une faune pas très commode ou bien des camps habités par des hommes voulant votre peau. L’univers du jeu est certes très grand mais gardez à l’esprit qu’il est aussi impitoyable, et la moindre erreur vous coûtera votre vie ainsi que votre équipement, prudence donc ! En même temps vous êtes dans Conan Exiles, donc la baston est de bon ton et c’est un grand défouloir que l’on a beaucoup apprécié !

Jeu multi-joueurs ou solo ?

Disons le tout de suite, Conan Exiles a le profil type du jeu monde ouvert totalement multi-joueurs. Des serveurs sont disponibles et après tous nos test la Potion peux vous confirmer qu’ils sont solides. Bien évidemment, le jeu peut se jouer entièrement en solo, mais il faut bien l’avouer, le plaisir de jeu est amoindri au fur et à mesure que vous avancez. La raison à cela ? Un manque d’aide se fait sentir et le jeu devient beaucoup plus lent dans son avancée (récolte de ressources beaucoup plus rapide à plusieurs, combat plus simple, etc…).

Mais le multi n’est pas sans défauts, il est possible qu’une baisse de régime des serveurs se fasse sentir, avec des légers bugs d’affichages présents, accompagnée de ralentissement, mais rien de bien gênant dans votre progression.

Notons aussi qu’en mode solo le jeu a parfois du mal à suivre avec des bugs de collisions, des décalage sonores assez présents qui peuvent limiter l’immersion de la situation (par exemple, des attaques portées sur un ennemi et le son arrivant 3 voir 5 secondes suivant vos coups). Espérons que des mise à jours soient effectuées rapidement afin de corriger ces petits problèmes techniques qui reste quand même très légers pour un jeu si riche en terme de contenu.

 

NOS NOTES ...
Graphismes
Gameplay
Contenu
Bande-son
PARTAGER
Article précédentLa Désolation du Mordor : le trailer de lancement pour l’extension de La Terre du Milieu l’Ombre de la Guerre
Article suivantTest : Shantae : Half-Genie Hero sur Nintendo Switch
Gameur depuis 1993, passionné, collectioneur, de Marseille un peu geek sur les bords ! Fils spirituel de Luigi, maitre Assassin à son temps libre.