Disponible depuis le 20 Avril en exclusivité sur Playstation 4, God of War est attendu de main ferme par tous les affictionnados de Kratos. La Potion a donc le plaisir de vous partager son test quelques jours après sa sortie. Alors, Kratos revient-il en pleine forme sur la console de Sony ? Verdict sans plus attendre !

Bref retour aux sources

Qui ne connaît pas le héros de cette licence si chère à Sony ? Il vit le jour en 2005 sur PS2. Puis, il fit un petit tour sur les consoles portables de la marque avant un retour fracassant sur PS3 avec God of War 3. Les fans de la première heure attendaient impatiemment son come-back sur la PS4. C’est maintenant chose faite. Adieu à la mythologie grecque et bonjour à la mythologie nordique dans ce nouvel épisode. Un épisode qui se veut donc comme un tournant dans la saga, tout en préservant les ingrédients qui ont fait le succès de Kratos par le passé. Un pari nécessaire mais risqué, qui tente d’ouvrir la franchise à de nouveaux joueurs tout en proposant un épisode épique pour les fans des débuts.

God of War

Bonjour Kratos

Nous retrouvons un Kratos vieillit, père de famille et vivant loin de la Grèce Antique. L’histoire débute par un apprentissage à la chasse. Nous apprenons que la femme de Kratos est morte et qu’Atreus, son fils, veut absolument déposer les cendres de sa maman en haut de la montagne. Oui mais voilà, Kratos pense que son fils n’est pas prêt pour ce long périple…

La tranquillité est de courte durée car un étranger leur rend visite. Un long combat débute et il obligera ce dernier à s’enfuir de sa maison et partir vers cette montagne pour réaliser le souhait de son fils. Commence alors une épopée,  parsemée d’embûches et de rencontres. La Potion n’en dira pas plus sur l’histoire pour éviter tout spoil. Le chemin sera beau, mais pas que … 

God of War

Bienvenu au Valhalla

Dès les premières minutes du jeu, vous allez être ébloui par la beauté des paysages et par les jeux de lumière. La PS4 crache tout ce qu’elle a pour le plus grand plaisir de nos yeux et nos oreilles. La bande-son est également épique. Sony a vraiment peaufiné son bébé dans les moindres détails. Midgard est magnifique ainsi que les autres royaumes que vous allez arpenter en long, en large et en travers. D’ailleurs c’est l’un des points fort du titre à n’en pas douter, les développeurs ont vraiment voulu livrer un jeu proche de la perfection visuelle. Et durant les cinq années nécessaires à la création du jeu, on peut dire qu’ils n’ont pas chômé. C’est un plaisir que de se balader dans ses environnements en open-world, d’en prendre plein la vue encore et encore durant des dizaines d’heures. On peut même avouer que le jeu est sans doute l’un des plus beaux de la PS4, dans la lignée d’un Horizon Zero Dawn tant il nous a flatté la rétine. 

Nouveauté dans la licence, la vue à la troisième personne. On ne va pas se mentir, cette nouveauté nous a fait un peu peur sur le papier. Nous nous sommes demandés si Kratos allait être aussi bestial que dans les anciens épisodes et si les combats allaient être aussi frénétiques que par le passé. Et bien, pour tout vous dire, ni les combats et ni Kratos n’ont perdu de leur violence. Certes, la caméra a parfois du mal à suivre les actions de notre cher Spartiate mais, vous retrouverez la dose de cruauté des anciens jeux. D’ailleurs,  La Potion adore les « finish him ».

God of War

Au rayon des nouveautés …

Il y a pas mal de nouveautés dans ce God of War. Outre la nouvelle mythologie abordée, la caméra à la troisième personne et votre fils qui vous aide dans votre périple ; vous allez pouvoir fabriquer et améliorer vos armures et runes grâce aux nains. Préparez-vous, car votre argent va fondre comme neige au soleil. Il en va de même pour vos points d’XP, les compétences coûteront chères, surtout au début du jeu. Vous pourrez également enchâsser vos armes et armures avec des enchantements qui pourront apporter divers bonus. Un atout à ne pas négliger. 

Au niveau des combats, une nouvelle arme vous aidera à découper les ennemis et vous aurez également vos poings et votre bouclier. Vous pourrez également parer et esquiver. D’ailleurs, une petite surprise vous attend au milieu du jeu environ. Chaque ennemi possède une jauge que vous pourrez vite remplir pour déclencher « le finish him » mais, pour cela, il faudra utiliser à bon escient soit la hache, soit les poings, soit l’arc d’Atreus. Des conseils et astuces sont accessibles dans le codex pour vous aider car chaque ennemi possède ses forces et faiblesses.

Le jeu s’apparente à un Tomb Raider ou un Uncharted. Vous aurez des phases d’exploration, d’énigmes et des combats. Les zones sont grandes et vous aurez tout le temps pour les explorer à 100%. D’ailleurs, c’est un plaisir de farfouiller partout pour dénicher les coffres, secrets et également les différentes stèles qui vous permettront d’en apprendre plus sur la mythologie nordique. Au passage, merci Atreus pour son talent à déchiffrer la langue.

Des défauts à l’horizon ?

A bien y chercher, on trouvera peu de défauts à ce God of War. Kratos et Atreus obéissent parfaitement. Aucun ralentissement ou bug qui entravent les combats, peut-être une caméra parfois un poil trop lente quand les ennemis sont nombreux mais ça s’arrête là.

Certains fans déploreront sûrement la disparition du pur hack n’slash et cet « Uncharisation » mais, God of War garde vraiment son style et son caractère propre à lui. Il n’en reste pas moins un excellent jeu d’action-aventure et c’est un pari réussi haut la main pour Sony de ce côté-là car ce n’était pas gagné d’avance.

                         

NOS NOTES ...
Graphismes
Contenu
Gameplay
Bande-Son
PARTAGER
Article précédentLa Cité Perdu d’OMU est disponible pour Neverwinter
Article suivantCalendrier des sorties RPG : Mai 2018