Après une sortie repoussée de quelques semaines, c’est avec beaucoup d’impatience que l’on attendait ce Ni no kuni II : L’Avènement d’un nouveau royaume. L’attente est elle récompensée ? Réponse dans notre test ! 

 

Un Royaume aux millions de sourires …

Début 2018, on apprenait non sans déception que Level 5 repoussait Ni no kuni II et que ce dernier arriverait finalement ce 23 Mars. Forcément, nombre de joueurs furent déçus mais aussi inquiets : quand un titre se voit repoussé, on a toujours peur à la qualité finale. Il faut pourtant avoir à l’esprit que report rime souvent avec volonté de livrer un produit aux finitions irréprochables ou presque.

Revenons quelques années en arrière. En 2013 sortait le premier Ni No Kuni sur Playstation 3. Un J-RPG avec une vraie touche : celle des studios Ghibli qui avait participé au rendu visuel du jeu. Si vous êtes un amoureux du monde de Ghibli, alors forcément vous avez un attachement particulier pour la licence. Voilà que 5 ans plus tard, le second volet débarque enfin sur PS4 cette fois.

Ni no kuni II : L'Avènement d'un nouveau royaume

Once upon a time …

Dans Ni no kuni II, vous voilà dans la peau d’Evan, un jeune garçon un brin utopiste et plein de bonne volonté qui doit hériter du trône de Carabas. Oui mais voilà, un coup d’état a lieu durant lequel notre futur Roi a la douleur de perdre son père. Il doit donc fuir son propre Royaume pour sa survie et accomplir son destin. Le scénario est classique, on ne va pas le cacher et d’ailleurs pourquoi s’en plaindre. Le titre est plein de bon sentiments, prône la paix entre les peuples et d’autres valeurs qui forment un refuge à notre monde actuel. Un peu de douceur et de poésie dans ce monde de brutes … comme dans les films de Ghibli ! Etonnant, non ?

Bien évidemment, notre jeune Roi ne sera pas seul dans sa tâche. Roland, un président du monde réel qui se retrouve parachuter dans ce monde va être un pilier des plus solides. Il lui servira d’aide pour gouverner au mieux dans le Royaume d’Espérance. Car oui, le jeune Evan va se lancer dans la grande aventure de la politique en créant son Royaume : un Royaume aux millions de sourire.

Ni no kuni II : L'Avènement d'un nouveau royaume

Un monde plein de promesses … 

Forcément, dès qu’on lance le jeu, on ne peut s’empêcher de laisser échapper un « wow ». Oh que le jeu est beau. Que cette touche film d’animation à la sauce Ghibli fait du bien aux yeux. Tout au long de l’aventure, on s’attardera à rester ébahi devant les décors. Que ce soit les forêts, les villes, tous les environnements respirent le beau. La poésie. Un enchantement. A l’heure où souvent on fait la course aux graphismes ultra-réalistes, Ni no kuni II tranche avec le reste et que c’est bon ! On en redemande ! Mention spéciale aux Mousses, ces petites créatures trop choupi qui viendront aussi vous épauler dans l’aventure, mais on y reviendra plus en détails après …

Malgré la naïveté du jeu aux premiers abords, ce dernier traite de sujets très contemporains et sérieux comme par exemple les faces sombres de l’Humain. La soif de pouvoir, la pollution, l’esclavagisme … et bien d’autres encore. Le jeu a un ton très adulte sous des apparences très enfantines. Et le tout apporte une profondeur bienvenue au titre de Level 5. Car même si Evan est un grand utopiste qui rêve d’un monde où chacun vivrait heureux et où tous les Royaumes seraient amis, il va devoir faire face à tout un panel de personnages haut en couleurs et pas forcément très gentils.

Ni no kuni II : L'Avènement d'un nouveau royaume

Welcome au Royaume d’Espérance 

Venons-en maintenant à la richesse du titre. Car c’est là sa grande force, à n’en pas douter. Assez rapidement, vous allez devoir donc créer votre royaume. Via cet élément du scénario, il faudra faire preuve d’une grande maitrise de la gestion pécuniaire mais aussi stratégique. Vous allez devoir construire nombre de bâtiments parmi lesquels forge, armurerie, institut de magie, ferme etc etc … Au total, près d’une quarantaine de bâtiments qui permettront à votre royaume de s’agrandir et de prospérer. Chaque bâtiment vous apportera des ressources et de l’argent, nécessaire pour en construire ou améliorer d’autre.

A vous de voir quelles seront vos priorités évidemment. Pour faire fonctionner tout cela, il faut de bonnes âmes volontaires et travailleuses. Qu’à cela ne tienne, Evan va rencontre nombres d’individus durant ses expéditions et il aura la tâche de les convaincre de rejoindre Espérance. L’aspect gestion est très bien pensé, et surtout, vraiment addictif. On se prend vite au jeu de faire prospérer Espérance et ses habitants et cela peut même devenir vite chronophage. Mais on adore !

Un pour Mousse, Mousse pour un !

Passons maintenant aux Mousses. Les Mousses ce sont de petits créatures qui servent de mascottes au titre de Level 5. Des bestioles toutes mignonnes qui vont vous servir dans les combats. Un peu à la manière de Pokémon, votre devise sera simple : attrapez-les tous ! Il existe quantité de Mousse, que vous trouverez cachés dans les environnements du jeu, mais il vous sera aussi possible de les créer dans votre Royaume. Ou plus précisément de les cuisiner ! Oui les Mousses naissent dans une grande marmite !

Ces Mousses ont donc tous des pouvoirs bien spécifiques : par exemple certains affligeront des dégâts de feu, ou de lumière, tandis que d’autres pourront vous soigner. Vous pourrez embarquer un certain nombre de Mousses dans votre équipe, à vous de bien choisir selon les situations. Pensez aussi à bien les faire level-up tout au long de l’aventure, car leur soutien sera souvent bien utiles durant vos combats.

Ni no kuni II : L'Avènement d'un nouveau royaume

Un mot sur les combats d’ailleurs. Fini le tour par tour du premier opus. Cette fois-ci, les développeurs ont voulu des combats dynamiques. Simple à prendre en main, vous infligerez des dégâts via les touches triangle ou carré. Bien sur, des combos spéciales seront disponibles une fois votre jauge d’arme arrivée à 100%. Vous aurez à disposition des armes de courtes distances, mais aussi de longue portée. A vous d’alterner, d’esquiver au bon moment pour trouver la faille et lancer votre attaque. Simple, efficace et agréable. Le seul petit reproche que l’on pourra faire en fait, c’est que le jeu manque un peu de challenge. Il est très rare de mourir dans Ni no kuni II, sauf si vous allez vous frotter à des monstres trop puissants pour vous.

Ni no kuni II : L'Avènement d'un nouveau royaume

Un grand moment de poésie

Dans le jeu, vous allez donc découvrir des environnements différents et des villes donc, en vous baladant sur la carte du monde. Le tout en mode Chibi. Alors là, forcément on aime ou pas le design Chibi des personnages. Question pratique, pas de combat aléatoire sur la map. Vous pouvez éviter les mobs si vous ne passez pas trop près d’eux, et ça on salue cette bonne idée. Vos ballades sur la map vous permettront aussi de récolter pas mal de ressources, et aussi de découvrir des coffres. Alors, ouvrez bien l’oeil ! Et même les deux ! Vous pourrez aussi naviguer sur les océans avec votre embarcation, un navire plutôt classe, qui vous permettra d’élargir le champ des possibles … Un sentiment de liberté d’ailleurs nous accompagnera tout le long de cette aventure.

Et quand vous ne passerez pas votre temps à gérer votre Royaume, où à explorer des grottes sombres, vous aurez tout loisir de participer à des combats sur la map. Dans cet aspect, vous allez gérer 4 escadrons qui ont chacun leur propre force, et vous allez gentiment poutrer les armées de vos ennemis. Ce mode s’adresse aux amoureux des combats stratégiques, et on vous rassure seules quelques missions du genre seront obligatoires dans votre progression.

                   

NOS NOTES ...
Graphismes
Gameplay
Contenu
Bande-Son
PARTAGER
Article précédentUn nouveau chapitre pour The Elder Scrolls Online
Article suivantAtelier Lydie & Suelle : vidéo de lancement
Fondatrice de Potiondemana.com Amatrice de rpg et de jeux vidéo évidemment, pâtissière à mes heures perdues aussi