Dans la famille des RPG à la sauce Aventure, il est souvent difficile de se faire une jolie place au soleil. Le genre est encombré de grandes licences phares qui écoulent des millions de copies à chaque release, et puis il y a les titres qui flirtent avec comme un gout de déjà vu : c’est le cas Oceanhorn : Monster of Uncharted Seas. Voici notre verdict de sa toute nouvelle mouture.

 

 

 

Sosie or not Sosie ? 

Pour ceux qui ne connaissent pas la petite histoire, Oceanhorn : Monster of Uncharted Seas est sorti pour la toute première fois en 2013 sur IOS avant de débarquer sur PC, puis sur Playstation 4 et Xbox One. Depuis aujourd’hui, le titre développé par Cornfox & Bros et édité par FDG Entertainment,  fini son périple en arrivant sur la Nintendo Switch pour le plus grand bonheur des Aventuriers en herbe. 

Tout commence un petit matin, quand notre jeune héros se réveille et qu’il comprend que son père a disparu. Ce dernier était parti dans la nuit pour affronter un redoutable ennemi : l’Oceanhorn, un monstre marin. Ni une, ni deux, vous voilà possédé par un souffle de jeune héros en devenir et vous partez à la recherche de votre père. Rien de bien folichon mais il faut avouer que l’histoire comme souvent n’est qu’un prétexte pour partir à l’Aventure. Votre première mission consistera à mettre la main sur votre épée et votre bouclier en retournant l’ile sur laquelle vous vous trouvez …

 

Oceanhorn : Monster of Uncharted Seas

 

Et là on se dit qu’une sensation étrange flotte dans l’air … Un vent de nostalgie, mais de nostalgie qui ressemble beaucoup au maitre du genre de la catégorie : The Legend of Zelda ! Dès le lancement du jeu, pour tout dire, on avait déjà eu la sensation d’un flashback et cette sensation ne nous quittera pas de tout notre périple. A vous la liberté, la navigation, les iles à explorer de fond en comble, les coffres aux trésors ! Bref, de l’Aventure à l’état pur dans la plus grande tradition des classiques ! La bande-son du jeu d’ailleurs se prête bien à l’ambiance et vous fera passer un bon moment. Elle est composée par Nobuo Uematsu, à qui l’on doit  la musique de Final Fantasy VII, excusez du peu ! On pourra regretter que la durée de vie du jeu soit  un peu courte puisqu’il vous faudra une quinzaine d’heures de jeu pour terminer l’histoire. Pour rappel, Oceanhorn est proposé au prix de 14,99€ sur l’eshop de Nintendo, pas de version boite pour le moment. 

 

Oceanhorn : Monster of Uncharted Seas

 

Un titre taillé pour la console mobile 

 

D’un point de vue du gameplay, soyons honnête, Oceanhorn n’a rien inventé et reste dans le classique. Les combats se déroulent armé de votre épée et bouclier, un duo classique certes mais efficace. Vous aurez aussi le plaisir de pouvoir soulever/jeter tout un tas d’objets qui vous passera par la main : des cailloux, des troncs d’arbres, des jarres … Ah tiens, décidément ça rappelle quelque chose … 

Dans ce titre, vous naviguerez donc dans les Mers Inconnues, et partirez explorer une quinzaine d’iles. Chaque ile renferme ses secrets, trésors et habitants. A vous de papoter avec tout ce beau monde pour avoir des informations qui viendront agrémenter votre carte. L’exploration prend tout son sens dans ce titre et ce n’est pas les bouteilles échouées sur le sable qui nous diront le contraire ..  Quand vous êtes dans la Map, vous aurez un pourcentage d’affiché pour chaque ile qui vous permettra de voir l’avancée dans votre exploration de cette dernière. Bien pensé, on a grandement apprécié le principe.

Au fur à mesure de votre aventure, le gameplay s’étoffera un peu puisque vous obtiendrez un arc, mais aussi des bombes ! Bien pratique, elles vous permettront d’ouvrir des chemins pour explorer des zones jusqu’alors inaccessibles.  Mais pour le coup, cela a comme conséquence de faire de nombreux aller/retour en bateau pour arriver à 100% sur chaque zone. La liberté a donc un prix : celui des trajets en bateau sur la map qui deviennent un poil trop fréquent à notre gout. Autre similitude et non des moindres : votre vie est représentée sous forme de coeur … que vous pourrez trouvez en affrontant des boss, ou en fouillant un peu partout. Un fil rouge tout au long de votre périple viendra ajouter une dimension au jeu : collector des pierres de sang. Elles sont disposées un peu partout dans le monde et il vous faudra souvent vous montrer ingénieux pour arriver à y accéder, mais le défi vaut le coup puisque vous pourrez obtenir un objet non négligeable en échange de ces dernières … 

 

Oceanhorn : Monster of Uncharted Seas

 

Les bonnes idées du titre se trouve au niveau de l’expérience de votre personnage. Lorsque vous tuez des ennemis, vous collectez des cristaux, qui représentent votre level. A Chaque level-up vous débloquez des récompenses très utiles : plus de place dans votre inventaire, votre bateau devient plus rapide etc … Vous gagnez aussi des précieux cristaux grâce aux défis : chaque ile en propose trois comme par exemple lire un certain nombre de panneaux d’indications etc … 

Vous l’aurez compris, Oceanhorn propose un titre qui marche sur un dangereux fil d’équilibriste. En étant dans le sillon de Zelda, Wind Waker, le jeu lui rend hommage mais colle parfois un peu trop à son ainé. Des petites touches de gameplay viennent donner ce que le joueur était venu chercher : une sensation de liberté mêlée à de la nostalgie. Un pari réussi qui prend tout son sens grâce à la Nintendo Switch, puisque vous pourrez naviguer où bon vous semble en jouant en mode nomade. 

 

Related Post

NOS NOTES ...
Graphimes
Gameplay
Bande-Son
Contenu
PARTAGER
Article précédentTest : DragoDino sur Steam
Article suivantTest – The Elder Scrolls Online Morrowind sur PS4
Fondatrice de Potiondemana.com Amatrice de rpg et de jeux vidéo évidemment, pâtissière à mes heures perdues aussi