Vous aimez les RPG ? Et les voyages dans le temps ? Vous commencez souvent vos livres en lisant la dernière page ? Alors The Longest 5 Minutes risque fort d’attirer votre attention ? Bonne idée ou coup d’épée dans l’eau ? Voici notre verdict pour la version Nintendo Switch. 

Back to Basic ?

Développé par Nippon Ichi Software, et édité par Nis America, The Longest 5 Minutes a donc débarqué le 16 Février dernier sur PC, Playstation Vita et donc Nintendo Switch. C’est sur cette version que la Potion a décidé d’effectuer son test, histoire de pouvoir jouer un peu partout en tout liberté.

Vous aurez remarqué que ces derniers temps, la mode est à la nostalgie, entre les remake de grands jeux comme par exemple Secret of Mana, mais aussi à la touche Pixels qui donne un côté rétro plutôt sympa dans les titres. Surfant sur cette vague, voici donc débarquer The Longest 5 minutes, un titre dans lequel le jeu commence .. par la fin … Hé oui ! Original ou non, c’est cette idée de base qui vous tiendra en haleine durant un court moment, comptez à peine une 10ène d’heures de jeu pour faire le tour de l’affaire. Un premier reproche suivi d’un second : le jeu est tout en anglais. Alors pour ceux qui sont allergiques, autant vous dire que cela risque de poser souci…

Bref, vous vous retrouvez à faire face au boss de fin du jeu. Sauf que vous n’avez aucune idée de comment, pourquoi vous êtes là. Le trou noir, le vrai. Côté design, le titre prend forme en 2D version 8Bits, du classique donc pour donner cette touche old fashion. Niveau graphisme, on aime ou non, c’est assez personnel comme sensation surtout avec ce type de jeu. Comme l’indique le titre, vous avez 5 minutes pour terrasser le vilain méchant du nom d’Overloard, et vous allez donc faire un grand nombre d’aller-retour via des flash-backs pour en apprendre un peu plus sur tout cela. Soyez rassuré, vous ne serez pas seul dans votre aventure, des compagnons fidèles seront à vos côtés.

The Longest 5 Minutes

Même joueur joue encore … 

L’idée plutôt sympa, c’est donc d’apprendre pas mal de choses utiles à chaque fois que vous allez vivre un flash-back. Ainsi, vous allez assimiler pas mal de compétences, comme gérer des attaques puissantes ou encore avoir la capacité d’esquiver. Utiles vous en conviendrez, non ? A chaque retour dans le passé, vous allez explorer une carte du monde ainsi que des villes, dans une ambiance très année 80. Le problème, c’est qu’il y a beaucoup de dialogues, trop parfois. Alors du coup, on perd un peu le rythme et on s’ennuie parfois, alors si en plus vous n’êtes pas à l’aise avec l’anglais … on vous laisse imaginer le tableau.

Le souci en fait, c’est que malgré une idée de départ intéressante, The Longest 5 Minutes reste très classique, trop même pour pouvoir véritablement nous séduire ou charmer les joueurs. Rien de bien folichon du côté des combats, ni même du design du jeu. On a par contre était assez réceptif à la bande-son qui est agréable et se mêle bien avec le côté rétro old school. Un bon point donc.

The Longest 5 Minutes

Vous l’aurez compris, The Longest 5 Minutes a un concept de base plutôt sympa que l’on aurait aimé voir être plus poussé et mieux développé afin de faire du titre un must have du genre. Hélas, avec un gameplay assez fade tout comme son design, il restera un jeu à destination des fans du genre. Dommage …

                           

Related Post

NOS NOTES ...
Graphismes
Gameplay
Bande-Son
Contenu
PARTAGER
Article précédentSword Art Online: Fatal Bullet dévoile sa bande-annonce de lancement
Article suivantChronique Jeu : Star Wars Destiny
Fondatrice de Potiondemana.com Amatrice de rpg et de jeux vidéo évidemment, pâtissière à mes heures perdues aussi