Attendu de longue date chez nous, le MMORPG Black Desert Online s’est laissé essayer une dernière fois avant sa sortie officielle. Voici ce que nous en avons pensé.

Si la sortie du MMORPG Black Desert Online est fixée au 3 mars prochain, c’est durant entre les 19 et 22 février 2016 que s’est tenus la seconde phase de bêta fermée du titre. Et pour la première fois, nous avons pu découvrir la localisation française (pour l’interface et les sous-titres).

Pour information, Black Desert Online est développé par le studio sud-coréen Pearl Abyss et est exploité chez nous par Daum Europe. Il s’agit d’un MMORPG qui risque de bousculer un peu l’habitude des joueurs puisqu’il ne repose pas vraiment sur les instances et donjons. On pourrait le situer à mi-chemin entre les MMO theme-park classique comme il en pullule depuis la sortie de World of Warcraft et le côté sandbox qui n’a fait que se réduire depuis son annonce.

https://www.youtube.com/watch?v=JuRMjx70dBI

Comme pour l’arrivée de chaque MMORPG AAA, c’est un mélange d’attente mais aussi de crainte. En effet, Black Desert Online est un jeu qui demande énormément d’investissement dès le début du jeu. Et malheureusement, le tutoriel n’est pas suffisant pour le néophyte qui débarque en jeu sans rien y connaître, l’interface du jeu un peu trop chargé rend le début en jeu assez poussif. Il est vrai que ces dernières années les MMORPG n’ont pas vraiment chamboulé le genre, il est donc intéressant, dans ce contexte de voir débarquer Black Desert Online.

https://www.youtube.com/watch?v=gvC6nNNjuQU

S’il y a une tendance qui se montre de plus en plus dans les MMORPG, c’est le système de combat sans ciblage. Et pour le coup, Black Desert Online se base plutôt sur les enchaînements combo à la Vindictus ou Continent of the Ninth.

Si le début en jeu semble plutôt classique et fait la part bel aux combats, il s’agit d’un énorme trompe l’oeil. Black Desert Online n’est pas vraiment basé sur l’enchaînement de quête autour d’une zone à rendre aux différents PNJ afin de passez à la suivante. Ils y a des mécaniques malheureusement très mal expliquées qui fera qu’une partir des joueurs passera à côté de l’expérience du jeu tel qu’elle a été faites.

https://www.youtube.com/watch?v=Rqi-Gx3YOEk

Il y a le système de connaissances qui met en avant les relations avec les PNJ, vous pourrez créer des relations avec des PNJ si bien que certains d’entre eux vous feront bénéficier d’avantages et vous donneront des quêtes supplémentaires. Il y a aussi l’artisanat qui est un jeu de gestion à part entière, vous aurez la possibilité d’engager des PNJ pour récolter à votre place, vous devrez au préalable avoir un endroit ou stocker vos ressources mais aussi payer un tribut pour pouvoir récolter, tout ce système demande un peu d’organisation et une fois assimilé, il en devient vraiment addictif, et si les combats ce n’est pas vraiment votre truc, vous pouvez si vous le souhaitez plutôt vous lancer dans une carrière de marchands.

Il y a quand même une chose plutôt décevante sur cette bêta: la traduction française. Si l’interface est les sous-titres sont en français, on a trop souvent l’impression que la traduction du titre a été faites sur “Google Trad”, elle n’est pour le moment pas de bonne qualité. espérons que Daum Europe réagisse vite pour apporter une VF qui tient la route.

Inutile d’épiloguer plus longtemps alors que le jeu arrive la semaine prochaine, nous vous en reparlerons en temps voulu.

En attendant, vous pouvez vous procurer Black Desert Online sur son site officiel.

CES ARTICLES PEUVENT AUSSI VOUS INTÉRESSER