Shadow of the Tomb Raider

Disponible depuis le 14 Septembre dernier sur PC, Xbox One et PS4, Shadow of the Tomb Raider conclura-t-il de belle manière la trilogie ? Verdict dans le test de la Potion. 

L’épisode de la maturité 

Lara et la fin du monde, un vaste programme. Element majeur du scénario de cette trilogie, notre Lara Crof internationale est embarquée dans une sale affaire : les Mayas ont en effet prédits la fin du monde. Et en plus, les Trinitaires s’en mêlent. On retrouve donc notre héroïne préférée dans une bien mauvaise posture et ce dès le début de l’aventure. 

Côté rendu visuel, il faut bien dire ce qui est : Shadow Of the Tomb Raider offre une jolie claque visuelle. Nous avons pu découvrir le jeu via notre PS4 Pro et un écran 4K, et sincèrement le visuel est bluffant. On savourera donc tout au long de notre aventure les environnements sombres et somptueux du titre. 

Des environnements bluffants 

Bruits de couloir … 

Par contre, on va aborder un des gros points noirs de Shadow, c’est les effets couloirs. Si le jeu se veut open-world, on dira plutôt qu’il est semi open-world, la végétation dissimulant parfaitement les zones couloirs où vous ne serez pas libre de vous balader comme bon vous semble. Quel dommage ! On se prend à rêver que d’ici quelques temps les développeurs nous sortiront des jeux de la trempe d’un Horizon Zéro Dawn, qui donne ses lettres de noblesse au concept d’open-world gigantesque. Mais bon, d’ici là il faut bien patienter et faire avec ce qu’on nous offre. 

Mais n’ayez de craintes, Shadow of the Tomb Raider reste un jeu superbe, malgré ce défaut. Vous prendrez grand plaisir à en apprendre un peu plus sur le passé de Lara, tout en évoluant dans un contexte sombre et mystique. Comme d’habitude, vous allez aussi avoir tout loisir d’explorer de nombreux tombeaux car notre héroïne est boulimique de reliques quitte à se mettre dans de sales draps. Ces tombeaux d’ailleurs seront un peu plus variés et riches que pour les deux précédents opus, ce qui apporte un peu de fraicheur à la licence. Il faut aussi souligner l’un des tours de force d’Eidos Montréal dans cet opus, qui nous livre une Lara Croft attachante, avec pour décor une jungle péruvienne plus vraie que nature. 

Comme pour les opus de ce reboot, il est de bon ton de souligner aussi que les temps de chargements sont très peu nombreux. Quel plaisir d’ailleurs que de pouvoir évoluer dans un environnement riche et de passer dans une grotte ou autre sans avoir un loading infernal qui vient casser tout le charme. Ajoutez à cela des effets de lumière criants de réalisme et vous serez vite séduit par l’ambiance du jeu. Idem pour vos explorations sous l’eau qui se révèleront elles aussi bluffantes. Bref, du régal pour les yeux ! 

Panorama à couper le souffle …

Ce Shadow se renouvelle surtout par le parti-pris d’utiliser au maximum l’infiltration pour tuer vos nombreux ennemis. Ce qui en soi est tout à fait logique puisque les décors s’y prêtent parfaitement. Vous pourrez par exemple vous recouvrir de boue pour vous dissimuler dans la végétation et ainsi tuer un par un tous les ennemis d’une zone. Vous pourrez la jouer plus barbare et opter pour les armes à feu si le coeur vous en dit, mais on ne vous garantit pas la réussite de votre forcing ! 

Shadow of the Tomb Raider à prix canon ! 

L’une des principales occupations du jeu sera aussi la récolte des ressources. Ces dernières vous permettant de fabriquer tout un tas d’armes et de les améliorer, ainsi que vos tenues. Ne négligez pas cet aspect vestimentaire qui vous permettra d’avoir des bonus significatifs qui seront un vrai atout pour votre aventure ! 

Related Post

NOS NOTES ...
Graphismes
Gameplay
Contenu
Bande-son
PARTAGER
Article précédentChronique Jeu : Fallout
Article suivantCalendrier des sorties RPG : Octobre 2018
Fondatrice de Potiondemana.com Amatrice de rpg et de jeux vidéo évidemment, pâtissière à mes heures perdues aussi